Les médecins suisses demandent au CF d’adhérer au TIAN

L’organisation partenaire d’ICAN, PSR/IPPNW Schweiz, a partagé des nouvelles réjouissantes ce matin:

Comme elle l’a décidé lors de sa dernière assemblée des délégués, la FMH, l’association professionnelle de plus de 40‘000 médecins suisses, soutient le traité d’interdiction des armes nucléaires (TIAN). Début février la FMH a invité le Conseil fédéral à signer et à ratifier le traité. Le Conseil national et le Conseil des Etats avaient fait de même en 2018 déjà.

Les médecins pour une responsabilité sociale et pour la prévention de la guerre nucléaire (PSR/IPPNW) se réjouissent de la décision de la FMH. Ils espèrent que le versant préventif du traité d’interdiction des armes nucléaires trouvera écho auprès du Conseil fédéral. En tant que médecin, le ministre suisse des affaires étrangères, le Conseiller fédéral Ignazio Cassis, sait l’importance du principe de prévention, idée fondatrice du TIAN.

Le traité d’interdiction des armes nucléaires fait suite à une initiative d’ICAN, la campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires. Considérant les effets humanitaires catastrophiques d’une guerre atomique, l’Association médicale mondiale (AMM) – qui regroupe toutes les sociétés médicales nationales – soutient pleinement le TIAN, tout comme le fait le CICR. A ce jour 71 pays ont signé le traité, 21 l’ont ratifié.

 

Par cette prise de position, le corps médical suisse renforce l’appel d’ICAN, du mouvement de la Croix-Rouge, des églises suisses et du Parlement au Gouvernement de signer et ratifier immédiatement le TIAN. Espérons que le Conseil fédéral se laissera guider par le ‘principe de prévention’, l’impérative humanitaire et la volonté de la population et du Parlement dans la décision sur l’adhésion qui devrait intervenir prochainement.

→ Site web d’IPPNW / PSR Schweiz

Comments are closed.