ICAN: Eviter à tout prix le déploiement de nouvelles armes nucléaires en Europe !

Le retrait du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI) par le gouvernement américain est un désastre de politique sécuritaire. Depuis son adoption en 1987, le Traité FNI a contribué massivement à la sécurité européenne et par conséquent à la sécurité suisse. Le Traité doit être préservé et le déploiement de nouvelles armes nucléaires doit être évité à tout prix.

ICAN Switzerland partage l’espoir du DFAE que les États-Unis et la Russie utiliseront le préavis de 6 mois courant dès le 2 février afin de préserver le Traité FNI. S’ils ne le faisaient pas, les deux États pourraient, sans entrave, développer et déployer de nouveaux missiles nucléaires avec une portée de 500 à 5 500 km à partir de fin 2019 – sans aucune mesure de contrôle et de transparence.

Le retrait du Traité FNI constitue une menace directe pour la population européenne. Les missiles à moyenne portée russe seraient conçus afin de réduire en cendre des villes européennes. En parallèle, le gouvernement américain développe déjà aujourd’hui des armes nucléaires qui pourraient être déployées en Allemagne voisine dès 2020. Avec le retrait du Traité FNI, le risque d’une explosion nucléaire en Europe – une véritable catastrophe humanitaire – augmente considérablement. ICAN demande à toutes les villes de se joindre au Cities Appeal afin de prendre clairement position contre les armes nucléaires.

Le Traité FNI est un élément important de l’architecture sécuritaire européenne et il doit être préservé. ICAN appelle la Russie à fournir les preuves permettant de réfuter l’accusation portée par les États-Unis d’une violation du traité et demande également à ces derniers de rendre public leurs preuves fondants cette accusation et d’accepter des mesures de vérification.

Au-delà du Traité FNI, tous les gouvernements, notamment européens, sont encouragés à signer immédiatement le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN) de 2017. Le comportement des États-Unis et de la Russie montre qu’il n’y a pas de « puissances nucléaires responsables ». Seul le renoncement sans équivoque de ces armes de destruction massive, à travers leur interdiction complète et leur élimination telles que le TIAN les prévoit, peut garantir notre sécurité.

En décembre, le parlement suisse a demandé au Conseil fédéral de procéder immédiatement à l’adhésion de la Suisse au TIAN. Compte tenu des récents développements, le Conseil fédéral doit appliquer ce mandat parlementaire de toute urgence.

Pour en savoir plus:

Comments are closed.