La Suisse soutient-elle les négociations pour interdire les armes atomiques?

Voilà la question crucial qu’a posé la Conseillère nationale, Isabelle Chevalley, au Conseil fédéral aujourd’hui.

Lors de la dernière session du groupe de travail de l’ONU (l’OEWG) sur l’avancement du désarmement nucléaire une majorité écrasante d’États d’Afrique, d’Amérique latine et centrale, et du Sud-Est asiatique ainsi que bon nombre d’États européens se sont prononcés en faveur de l’ouverture de négociations en 2017 pour une interdiction mondiale des armes nucléaires. Seul un petit groupe de 24 États a continué à défendre une position défavorable à l’ouverture de négociations, arguant que les armes nucléaires sont un élément essentiel à leur sécurité.

La Suisse a déclaré à plusieurs reprises que l’arme nucléaire devrait être interdite parce qu’elle représente, comme tout autre arme de destruction massive, une grave menace pour la sécurité internationale et humaine. Cependant, la Suisse s’est abstenue lors du vote sur l’adoption du rapport.

Switzerland is of the view that nuclear weapons, like other weapons of mass destruction, ought to be prohibited since they represent a serious threat for international and human security. (OEWG, Déclaration de la Suisse, 11 mai 2016)

 

Dans son rapport finale, l’OEWG recommende à l’Assemblée générale de convoquer une conférence l’année prochaine pour mettre au ban les armes nucléaires par un traité international en vue de leur élimination complète (§67). Il appartient maintenant à la Première Commission de l’Assemblée générale qui se réunit en octobre d’accorder le mandat pour commencer un processus diplomatique de négociation. Suite à des décennies de blocage et l’échec de la conférence d’examen du TNP en 2015 ceci représente une percée majeure dans les débats sur le désarmement nucléaire.

C’est le moment pour la Suisse de retrouver son rôle de promoteur du désarmement humanitaire et d’agir avec détermination pour mettre fin à l’ère des armes nucléaires. ICAN Switzerland appelle le Conseil fédéral à se positionner clairement en faveur de l’ouverture de négociations en 2017 pour une interdiction mondiale des armes nucléaires.

Les commentaires sont fermés.